Navigation Menu+

Le tourisme macabre en Autriche

Mondialement célèbre pour la musique de haut vol et la valse dans toute sa splendeur, Vienne met en exergue une de ses fameuses caractéristiques pour attirer les foules: le tourisme macabre. En effet, cette ville autrichienne s’est autoproclamée capital du tourisme macabre, et pas seulement à Halloween.


Helga Böck, responsable de la direction du musée des Pompes funèbres de Vienne, déclare que l’idée a été initiée par la noblesse. La culture funéraire a été inspirée au peuple par la cour impériale.

Ce qu’est le tourisme macabre

Vienne a décidé de faire du tourisme macabre un de ses attraits touristiques, et le concept connait un grand succès. Toute l’année, la ville offre à des centaines de milliers de visiteurs de tous pays des curiosités funèbres et les chiffres montrent que ce tourisme macabre est amené à connaître un plus grand développement dans les années à venir.
Les curiosités en question et les sites du tourisme macabre comprennent des catacombes, lugubres à loisir, où on peut voir des corps momifiés, un corps de bébé plongé dans du formol, dénommé bien à propos « le Diable », et un cimetière comportant plus de 3 millions de cadavres.

Petite histoire de Vienne, capitale du tourisme macabre

Selon Florian Wiesinger de l’Office du tourisme, les facettes sombres et même morbides de Vienne constituent des atouts majeurs qu’elle utilise pour se faire connaître dans le monde entier. Il faut dire que cette ancienne capitale des Habsbourg a toujours eu et entretenu des liens spéciaux avec le macabre.

tourisme-macabre.jpg
Sigmund Freud qualifie cette ville du tourisme macabre comme le berceau de la « pulsion de la mort », un des légendaires dictons locaux affirme que « la Mort doit être viennoise » et que la finalité de toute âme qui a vécu une belle vie est « un bel enterrement ».